Emmailloter, emmailloter les bébés pour le confinement

Partager c'est aimer!

L’emmaillotage est l’emmaillotage qui rassure les bébés et les nouveaux parents

Le confinement : c’est ce dont ont besoin les nouveau-nés qui viennent d’atterrir sur terre. Mais les émotions et les peurs de leurs parents doivent également être contenues. L’un des outils possibles pour ce faire est emmailloterà savoir le pansement.

Enveloppez-vous dans un câlin

L’emmaillotage des nouveau-nés est largement utilisé dans les pays d’Europe de l’Est, il consiste à envelopper le bébé, dès les premières semaines de vie, pour le contenir et le rassurer, le faisant se sentir au chaud, protégé comme dans le ventre de sa mère. Le nouveau-né a besoin de se familiariser avec un environnement nouveau, ouvert et vaste.

Souvent, il est effrayé par des réactions involontaires et a des coups qui le font se sentir perdu dans le vide. Le bandage sert à créer un contact, à contenir le corps et les émotions ensemble. Il répond à un besoin des enfants mais aussi des nouveaux parents aux prises avec une toute nouvelle expérience qu’ils craignent parfois de ne pas pouvoir gérer.

Les avantages

Valeria Suriano, sage-femme indépendante et mère de quatre enfants, utilise fréquemment l’emmaillotage dans son travail. Nous lui avons demandé d’expliquer ses avantages. « Il y a principalement trois cas dans lesquels je recommande d’emmailloter les bébés. Tout d’abord, lorsque les bébés sont très, très agités et ont besoin d’être rassurés, notamment au moment du coucher. Le pansement est un tranquillisant naturel.

J’utilise aussi le pansement lors des consultations d’allaitement, pour les femmes ayant des problèmes de crevasses par exemple, ou pour les mamans novices qui ne peuvent pas se débrouiller avec un bébé en déplacement.

Emmailloter le bébé est une aide précieuse pour prendre le sein. L’emmaillotage est utile même pour le premier bain, qui laisse une empreinte décisive dans la relation. Si les parents voient un bébé pleurer, ils perdent confiance et ne peuvent pas profiter du moment qui doit être agréable pour tout le monde.

Le bébé n’a pas besoin d’être soigneusement lavé : le bain doit être un moment de câlins, d’approche et de découverte de l’eau. Je mets les nouveau-nés à l’eau avec un pansement serré, ce que je fais en le montrant aux parents, puis petit à petit, quand je suis sûr que le petit s’est familiarisé avec l’eau, je le défonce pour les derniers mouvements de laver le visage et la tête « .

Quand emmailloter

Quand l’emmaillotage peut-il être utile ? « Il n’y a pas de limite d’âge à laquelle se référer – poursuit la sage-femme -. Il est généralement utilisé dans la toute première période, pour faciliter l’adaptation de l’enfant et sa mise à l’espace extérieur. Je recommande d’emmailloter le nouveau-né en particulier pour les couples qui n’aiment pas porter les bébés emmaillotés, main dans la main, ou pour ceux qui préfèrent ne pas trop porter les bébés dans leurs bras. L’enfant a besoin de confinement et c’est une manière alternative de le lui donner ».

De même, il n’y a pas de date précise pour arrêter. « Tout doit se faire naturellement. Quand les parents se sentent plus en sécurité et quand les enfants sont plus prêts pour l’environnement extérieur ». En tout cas, lorsque les petits commencent à tourner et à rouler de manière autonome, il est bon d’abandonner le bandage pour permettre la liberté de mouvement et d’exploration.

Conseils pratiques

Il existe de nombreux supports pour emmailloter. « J’utilise des draps en mousseline achetés dans des tailles standard. je recommande ceux 60 et 90cm. Les plus petits laissent les jambes hors du bandage, mais gardent toujours les bras immobiles.

J’utilise rarement les pansements préformés qui sont sur le marché, mais il m’est arrivé de les recommander, notamment aux parents qui ne peuvent pas apprendre la technique du pansement ». L’emmaillotage de bébé peut-il être dangereux ? « Je n’ai jamais eu de problèmes, mais il faut apprendre bien la technique et ne jamais forcer les articulations ».

Comment tu le fais

L’écharpe peut inclure tout le corps ou exclure les jambes. Vous devez déplier l’emmaillotage en forme de losange et plier le coin supérieur pour former un triangle. L’enfant doit être placé au centre du triangle avec la tête juste au-dessus du pli et les épaules en dessous. Pour les bébés, il faut plier le tissu aux deux tiers environ à partir du centre pour réduire la taille de la serviette.

Placez le bras droit de l’enfant, légèrement fléchi, le long du corps. Amenez le côté gauche de l’emmaillotage sur sa poitrine en vous assurant que son bras est fermement sous le tissu. Attention à bien glisser le bord de la serviette, bien tendu, sous le corps de bébé pour assurer la sécurité. Maintenant, vous devez plier le bas de l’emballage de vos pieds, si vous souhaitez emmailloter.

Enfin, en plaçant le bras gauche un peu fléchi contre son corps, il suffit de prendre le côté droit de la serviette et de l’amener vers sa poitrine, en rentrant le surplus de tissu sous le bébé et en le « rentrant ».

Laisser un commentaire